Virus Ebola : Causes, symptômes et transmission...

imagesRHZBA84BQu'est-ce que c'est ?

Le virus Ebola appartient à la famille des Filoviridae (filovirus), qui regroupe des virus à l'apparence filamenteuse. Chez les humains et les autres primates, ce virus provoque la fièvre hémorragique Ebola dont le taux de mortalité peut atteindre 90 % et contre laquelle il n'existe aucun traitement ni vaccin efficaces.

Habituellement, les flambées épidémiques surviennent surtout dans les villages isolés d'Afrique centrale et de l'Ouest, dans les zones de forêts tropicales.

 

Comment le virus se transmet-il ?

• De l'animal à l'homme. Le virus Ebola s'introduit dans le corps humain lors d'un contact avec du sang, des sécrétions, des organes ou des fluides biologiques d'animaux infectés. L'infection peut se produire lors de la manipulation de chimpanzés, de gorilles, de chauves-souris, d'antilopes des bois ou de porcs-épics.

• Entre êtres humains. Il se propage à la suite de contacts directs avec du sang, des sécrétions, des fluides biologiques d'un patient ou de la dépouille d'une personne infectée.

Le sperme peut transmettre le virus jusqu'à sept semaines après la guérison clinique du patient.

Le personnel médical et paramédical doit évidemment prendre des précautions extrêmes.

Il n'existe pas de risque de contamination tant que la personne infectée n'a pas développé les symptômes de la maladie et le virus ne se transmet par les piqûres d'insectes.

 

Qui risque l'infection ?

• Le personnel médical et paramédical.

• Les proches en contact direct avec les patients.

• Les personnes qui manipulent des animaux infectés ou qui en consomment la viande.

 

Quels sont les symptômes ?

La maladie à virus Ebola se caractérise par une apparition soudaine de fièvre, une faiblesse générale, des courbatures, un mal de tête sévère et des maux de gorge. Ces premiers symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhée, d'éruptions cutanées, ainsi que d'une insuffisance rénale et hépatique. Les complications les plus graves se traduisent par des hémorragies internes et externes.

Les patients restent contagieux tant que le virus est présent dans leur sang et dans leurs sécrétions.

La durée d'incubation, c'est-à-dire le délai entre le moment de l'infection et l'apparition des premiers symptômes, peut varier de 2 à 21 jours.

 

Comment pose-t-on le diagnostic ?

Le médecin doit d'abord écarter d'autres affections avec des symptômes plus ou moins proches de ceux de la fièvre hémorragique Ebola : le paludisme, la fièvre typhoïde, la shigellose, le choléra, la leptospirose, la peste, la fièvre récurrente, la méningite, l'hépatite et d'autres fièvres hémorragiques virales.

Des tests spécifiques confirmeront le diagnostic d'Ebola.

• le titrage immunoenzymatique (Elisa)
• la détection de l'antigène
• un test de séroneutralisation
• une analyse au microscope électronique
• un isolement du virus sur culture cellulaire

 

Comment soigne-t-on la maladie ?

Il n'existe aucun traitement et aucun vaccin efficaces contre le virus Ebola. Des recherches et des essais sont en cours.

f t g m

Témoignages

logo manisoins infirmiereHomeManisoins
Charleroi
0471 / 58 27 64

emailEmail
Formulaire de contact

Vie privée | Plan du site | Profil Google+ | Copyright © 2013 ManiSoins | Tout droit réservé.


RyleSoftware : Création de sites Internet et de logiciels sur mesure.