Manisoins

Manisoins

mercredi, 20 novembre 2013 09:28

Ponctuelles

Enfin des infirmières à l'heure !!!

Etes-vous essoufflée après un jogging alors que votre partenaire masculin est en pleine forme ? C'est normal...D'après des chercheurs canadiens, les muscles des poumons des femmes doivent travailler plus que ceux des hommes, ce qui cause un essoufflement plus rapide lors d'exercices physiques.

 

Aussi, les femmes ont des poumons plus petits et doivent activer leurs muscles respiratoires plus souvent pour déplacer une certaine quantité d'air, souligne le dcoteur Jensen, scientifique de l'université de McGill et auteur de l'étude citée.

 

CQFD...

lundi, 18 novembre 2013 20:14

Sida : Autotests disponible en 2014

Les autotests permettant à une personne de savoir en quelques minutes si elle est porteuse du virus de sida, devraient être disponibles en France et probablement en Belgique également, à partir de 2014 a annoncé Marisol Tourraine, ministre de la santé.

 

Ces tests permettent la détection des anticorps anti-VIH. Ils seront délivrés sans prescription médicale et seront réalisés directement par l'intéressé grâce à un simple échantillon de sang ou de salive. Le résultat est apporté en moins de 30 minutes, mais devra, le cas échéant, être confirmé ou infirmé par un dépistage classique de laboratoire.

 

D'après le Conseil National du sida ( CNS ), la mise à disposition de ces tests permettrait de découvrir chaque année 4000 nouvelles séropositivités et d'éviter 400 nouvelles infections.

 

 

mardi, 12 novembre 2013 10:46

PMA et cancers : pas de risques accrus.

Selon une étude britannique, publiée par la revue médicale The New England Journal of Medicine, les enfants nés d'une Procréation Médicalement Assistée ne courent pas plus de risque de cancer que les autres. Seuls deux tumeurs malignes  semblent être légèrement plus fréquentes.

 

C'est donc une bonne nouvelle pour tes les parents et futurs parents d'enfants conçus par PMA : votre progéniture ne court pas plus de risques que les autres de développer un cancer. Les chercheurs de l'Université College London se sont penchés sur les dangers liés à cette technique, qui permet de pallier certaines difficultés à concevoir.

 

Deux cancers légèrement plus fréquents

 

D'après les chercheurs, La PMA ne serait donc pas liée à une augmentation du risque global de cancer et en particulier pas un surrisque de leucémie, de neuroblastome, de rétinoblastome, de tumeurs du système nerveux central ni de tumeurs germinales rassurent les scientifiques.

Seuls deux cancers seraient légèrement plus fréquents que dans la population générale : l'hépatoblastome et le rhabdomyosarcome, des tumeurs malignes courantes chez les enfants.

 

 

 

 

mardi, 12 novembre 2013 10:31

Pneumonie chez l'enfant : Danger !

Un enfant décède de la pneumonie toute les 20 secondes dans le monde : comment s'en prémunir ?

 

Cette journée mondiale de la pneumonie nous rappelle que 1,8 millions d'enfants de moins de 5ans nous quittent des causes de la pneumonie dans le monde. Chez nous, elle est relativement bien soignée, mais elle peut néanmoins avoir de lourdes conséquences si elle n'est pas repérée à temps.

 

Pour rappel, la pneumonie est provoquée par un virus, une batcérie, un micro-organisme, mais il s'agit régulièrement d'une surfinfection des bronches qui fait suite à une autre maladie...D'ou l'mportance d'un dépistage préoce afin d'amoindrir les risques.

 

Il faut savoir également que même si une personne en bonne santé peut développer une pneumonie, il existe néanmoins dans groupes à risques parmi la population. Le Docteur Inge Muul, pneumologue, nous en dit davantage au micro de Celine Praile pour BelRTL Belgique : " Sont à risques, les femmes enceintes, les personnes âgées même en bonne santé et toutes personnes qui souffrent d'une maladie chronique ".

 

Une pneumonie rapidement détectée peut être traitée à domicile avec des antibiotiques. Une pneumonie invasive peut nécessiter une hospitalisation.

 

N'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

 

 

mardi, 05 novembre 2013 09:19

1 an...

Une année pendant laquelle vous vous êtes occupées de maman comme personne ne l'aurait fait ! Grâce à vous, elle a pu fermer les yeux sereinement.

Je ne vous oublierai jamais.

 

Merci.

 

Brigitte L.

mardi, 05 novembre 2013 09:02

Le sperme et ses bienfaits santé...

Bonne nouvelle pour vous chers messieurs, les femmes auraient intérêt, pour leur santé, à consommer du sperme sans modération.

 

Un Antidépresseur ? En effet, d'après une étude de l'université d'Albany aux Etats-Unis, les femmes ayant des rapports sexuels non protégés, donc en contact avec le sperme de leur partenaire sont 87% moins déprimées que les autres. Le sperme, riche en mélatonine, prolactine et sérotonine, favoriserait le bien-être mental et le sentiment d'affection une fois dans leur sang.

 

Aussi, le sperme est riche en protéines, sodium, potassium, magnésium, sélénium et en vitamines C/B12.

 

Un " aliment " anti-âge ? Deux chercheurs de l'université de Graz ( Autriche ) déclarent même que la spermidine, une molècule contenue dans le sperme est un excellent antivieillissement.

 

Un anti-cancer ? D'après une étude réalisée en Californie du Sud, deux fellations par semaine diminueraient le risque du cancer du sein de 40%. Cette étude à été menée sur 15000 femmes âgées de 25 à 45 ans dont 6246 pratiquaient la fellation de manière régulière depuis 5 à 10 ans et 9728 femmes abstinentes.

 

Antidépresseur, aliment minceur, anti-âge et anti-cancer...voici apparemment les vertus du sperme.

 

Pensez aux maladies sexuellement transmissibles, sortez couvert !

dimanche, 27 octobre 2013 17:51

La bronchiolite : Votre bébé à risque ?

Chaque année, en Belgique, la bronchiolite touche plus de 6000 bébés. Cette infection des voies respiratoires inférieures frappe le plus souvent d'ocotbre à mars.

 

Il s'agit d'un germe extrêmement contagieux pour laquel nous ne disposons pas encore de vaccin. Sachez néanmoins que même si la bronchiolite nécessite parfois une hospitalisation, elle ne présente généralement pas de danger majeur.

 

Néanmoins, certains enfants sont plus à risque que d'autres :

 

- Les prématurés nés avant la semaine 37

- Les bébés de moins d'un mois

- Les bébés souffrant de maladies cardiaques ou pulmonaires

- Les nourrissons exposés au tabagisme passif

 

Enfin, les mamans ayant souffert d'asthme, de bronchite chronique ou ayant fumées durant la grossesse doivent être particulièrement attentive à la bronchiolite de leur nouveau né.

Voici quelques petites astuces qui pourraient vous premettre de décoller un sparadrap sans douleur...

 

  1. Appliquez quelques instants l'air chaud d'un sèche-cheveux à une distance de minimum 10cm de la peau afin d'atténuer l'effet de la colle

 

2.  Faites couler de l'eau tiède sur le sparadrap

 

3.  La meilleure des solutions, par expérience...frottez un glaçon sur le sparadrap et sur ses alentours. La douleur sera pratiquement inexistante de par l'effet anestisiant provoqué naturellement par le froid du glaçon.

 

Finalement...le mieux étant d'éviter d'avoir des sparadraps

 

:) A bon entendeur....

mercredi, 09 octobre 2013 20:21

La sexualité après l'accouchement...

Entendons nous bien...il y a sexualité et sexualité ! Rien n'empêche le couple d'avoir rapidement de coquines intentions après l'accoucement. Par contre, la pénétration devra attendre théoriquement entre 1 et 2 mois. Théoriquement car tout dépendra de madame. Et oui messieurs, nous savons que vous serez en généralement prêt beaucoup plus vite à franchir le pas.

 

Trève de plaisanterie, il est néanmoins recommandé de prendre ses précautions. En effet, les répercussions de l'accouchement sur la sphère génitale engendrent durant quelques semaines des saignements, des douleurs et favorisent l'entrées d'infections dans la mesure ou les microbes, durant le rapport, ont un accès direct vers l'utérus.

 

Il s'agit aussi de ne rien brusquer afin d'éviter tout blocage psychologique qui pourraient persister dans le temps et mettre à mal l'harmonie sexuelle du couple.

 

Mesdames, sachez qu'il est tout à fait normal de n'avoir aucune envie après votre accouchement. En effet, il faut laisser le temps à la reconstruction de l'image positive du corps...en d'autres motsn laisser la déprime post-natale s'exprimer.

 

Ceci étant, si le couple sent que la situation stagne, il pourrait alors être intéressant de se tourner vers un thérpaeute compétent afin de retrouver confiance en vous.

 

Douce nuit...

f t g m

Témoignages

logo manisoins infirmiereHomeManisoins
Charleroi
0484 13 12 15

emailEmail
Formulaire de contact

Vie privée | Plan du site | Profil Google+ | Copyright © 2013 ManiSoins | Tout droit réservé.


RyleSoftware : Création de sites Internet et de logiciels sur mesure.